Attention : essais de sureté à l'aval du barrage de Grangent

Chers pêcheurs,

Nous vous transmettons ci-dessous le message que nous avons reçu de la part d'EDF qui réalisera des essais de fonctionnement de sureté à l'aval du barrage de Grangent.

Nous incitons les pêcheurs à être particulièrement prudents.

Merci de votre compréhension.

Bonjour,

Pour votre information dans la cadre d’une campagne d’essais sureté , nous allons, semaine prochaine, réaliser des essais de fonctionnement en aval de Grangent. Ces essais conduiront à un fonctionnement différent du fonctionnement habituel et correspondant d’avantage à un fonctionnement exceptionnel (cote haute retenue par exemple)

Ainsi sur 5 jours , nous allons tester des temps de prise de charge différents (1 par jour) et mesurer l’incidence sur les vitesses de variation des niveaux d’eau.

grangent

Dérogation de déplacement et pêche de loisir

Hier, on nous annonçait qu'après de multiples requêtes et un travail de longue haleine auprès des pouvoirs publics, la Fédération Nationale de la Pêche en France (FNPF) avait obtenu, pour la pêche de loisir, l'extension de la limite de déplacement, initialement de 10 km, à l'ensemble du département de résidence ou à 30 km dans un département voisin. Nous avons toutefois souhaité avoir la validation des services préfectoraux de la Loire avant de vous communiquer cette bonne nouvelle. 

C'est fait, aussi, pour la pratique de la pêche individuelle, vous pouvez :

  • Vous rendre sur un lieu de pêche situé n'importe où dans votre département de résidence, sans limitation de distance.
  • Vous déplacer dans un département voisin limitrophe, mais dans un rayon maximum de 30 km autour de votre domicile.

Règles à observer :

  • Respectez le créneau de 6h à 19h pour vos déplacements.
  • Munissez-vous de votre justificatif de domicile et de l'attestation de déplacement dérogatoire en cochant la case n° 7 (Activité physique, de plein air...).
  • N'oubliez pas votre carte de pêche, elle constitue la preuve de votre pratique tout comme votre matériel.

 

La Fédération.

Pourquoi des dates d'ouverture de la pêche du brochet et du sandre décalées en Saône-et-Loire ?

Fédération de la Saône-et-Loire pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique

Pourquoi des dates d'ouverture de la pêche du brochet et du sandre décalées en Saône-et-Loire ?

Pour cette année, les dates d'ouverture de la pêche du brochet et du sandre ne sont pas fixées le même week-end sur la très grande majorité des rivières et plans d'eau du département de Saône-et-Loire. Si la pêche du brochet est possible à compter du samedi 24 avril 2021, celle du sandre ne sera permise qu'à partir du samedi 15 mai (exception faite de la Saône, du Doubs et de la Seille sur le domaine public).

Ceci peut porter à confusion et suscite parfois de l'incompréhension ; brochet et sandre étant pêchés par des méthodes très similaires.

A compter du samedi 24 avril, la pêche au vif, aux leurres, aux poissons morts, etc, devient donc possible, mais en cas de capture d'un sandre, il faut veiller à le relâcher. Ils ne pourront être conservés qu'à partir du 15 mai excepté sur la Saône, le Doubs et la Seille où la Direction Départementale des Territoire de Saône-et-Loire souhaite une ouverture commune du brochet et du sandre au 24 avril.

Mais pourquoi ce décalage de date ?

Il y a plusieurs raisons à cela. Elles sont d'abord d'ordre réglementaire mais aussi liées à la biologie de chaque espèce. En effet, la réglementation permet de protéger les espèces pendant leur période spécifique de reproduction. Pour exemple, la truite et l'ombre ne se reproduisent pas aux mêmes périodes, leurs dates d'ouverture sont donc distinctes même si les méthodes de pêche sont identiques. Le même principe peut être appliqué pour le brochet et le sandre, dont les dates de reproduction diffèrent (janvier-février- mars pour le brochet contre mars- avril- mai pour le sandre).

Par souci de simplification, la Fédération de Pêche de Saône-et-Loire a pendant longtemps choisi de décaler communément l'ouverture du brochet et du sandre à la mi-mai. Aujourd'hui, cela n'est plus possible.

Le code de l'environnement fixe la date nationale d'ouverture de la pêche du brochet au dernier samedi d'avril. Si, par le passé des fédérations dérogeaient et ouvraient le brochet en mai, ce n'est aujourd'hui plus possible sous peine de sanctions financières pour non-respect du code de l'environnement et de la réciprocité nationale.

Dans ces conditions, il ne reste alors à la Fédération que deux possibilités :

- soit une ouverture du brochet et du sandre au dernier samedi d'avril,

- soit une ouverture du brochet au dernier samedi d'avril et celle du sandre plus tardivement.

La Fédération a fait le choix de retenir la deuxième solution, à savoir une ouverture du brochet au dernier samedi d'avril et celle du sandre à la mi-mai.

Les choix ne sont jamais simples, mais la Fédération a préféré prendre le risque que certains pêcheurs ne respectent pas cette ouverture décalée ou que certains sandres soient abimés accidentellement suite à une capture, plutôt que d'autoriser sciemment le pillage des sandres sur leur frayère à la fin avril.

Cette proposition a été acceptée par l'administration départementale à l'exception de la Saône, du Doubs et de la Seille sur le domaine public en raison de la présence des pêcheurs professionnels. Pour ces rivières ou la pêche du sandre et du brochet ouvre au 24 avril, des réserves temporaires ont été instituées.

Plus d'informations sur notre site internet : https://www.peche-saone-et-loire.fr/mise-en-place-de-reserves-temporaires-pour-le-sandre/

Georges GUYONNET

Président

Fédération de Saône-et-Loire pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique

Arrêté n° DT-21-0140

AP modif signé 1 0321

AP modif signé 2 0321

AP modif signé 3 0321

AP modif signé 4 0321